À la manière de Proust, Gérard Pesson ne cesse d’inventer des mondes : des univers sonores pétillants et virtuoses mais aussi des mondes de récits car il ne cesse d’écrire des textes qui sont le portrait de ceux qui l’entourent.
Gérard Pesson aime les gens qui l’écoutent : sa musique est une confidente.

Musiques en prélude aux concerts

Samedi 20 mars – 14h30 – Musée océanographique
Stravinskiana I-II-III
Midi/monfort
Daniel Hood, piano
Gym à la noix
Alicia Goncalves, piano
Sans vent
Alicia Goncalves & Daniel Hood, pianos

(élèves de l’École municipale de musique de Beausoleil)

Dimanche 4 avril – 14h30 – Opéra Garnier
Adieu
Paul Salard, piano
La lumière n’a pas de bras pour nous porter pour piano amplifié
Albertine Monnet, piano
(élèves du Conservatoire à rayonnement régional de Nice)

Avec le soutien de la SO.GE.DA.

Dimanche 4 avril – 16h – Opéra Garnier
Origami Chopin
Jeux d’os aux capucins
Lily Malivel, piano
Speech of clouds
Stella Almondo, piano
(élèves du Conservatoire à rayonnement régional de Nice)

Dimanche 11 avril – 15hAuditorium Rainier III
Bazoumana yo
Ed Precious, piano
Trois mains vertes sur de vieux airs
Elisa Ardrizzi, piano
(élèves de l’École municipale de musique de Beausoleil)
Le diable dans le beffroi
Vinteuil: Une page retrouvée

Allan d’Orlan de Polignac, piano
(élève du Conservatoire à rayonnement régional de Nice)