MAHLER - Symphonie n°6

dimanche 20 mars - 18h00 - Monaco - Auditorium Rainier III

Mahler / Symphonie n°6 en la mineur
Deutsches Symphonie-Orchester Berlin
Tugan Sokhiev, direction

 

Le concert sera précédé d'une Rencontre à 16h30

 

En amont de la rencontre, France Bleu Azur est en direct du café de Paris de 14h à 16h pour une émission exceptionnelle dédiée au Festival !

 

 

 

 


PORTRAIT GUSTAV MAHLER (2)

Les symphonistes du 19ème siècle sont couramment présentés comme autant d’artistes hantés par la figure de Beethoven. Et quand ils ne se sont pas sentis obligés de se positionner par rapport à l’héritage beethovenien, on fait tout comme. Alors que les symphonies dramatiques de Beethoven devaient raccourcir le temps, les symphonies de Mahler sont plus épiques, en ce qu’elles cherchent à s’abandonner au temps. Cette grande opposition conceptuelle donne au philosophe Adorno l’idée que Mahler se dépouille du drame et du lyrisme individuel pour viser une expression plus collective. Dès le premier mouvement, le rythme de marche fait retentir la fascination de Mahler pour les multitudes, mais il compense ses distances par des convulsions sonores à l’austérité voluptueuse. C’est d’ailleurs sur cette symphonie que la philosophe américaine Martha Nussbaum identifie l’ascension romantique et projette, en elle, une entreprise de libération de la société

Agenda



Twitter