BRUNO MANTOVANI

SYMPHONIE N°1, ABSTRACT

ORCHESTRE PHILHARMONIQUE DE MONTE-CARLO
MARC COPPEY, violoncelle
PASCAL ROPHÉ, direction

Sortie mars-avril 2020

L’Orchestre Philharmonique de Monte-Carlo sous la direction du chef français Pascal Rophé livre deux œuvres nouvelles de Bruno Mantovani. Dans ses créations orchestrales (plus d’une vingtaine de partitions), le compositeur français avait déjà exploré de nombreuses possibilités expressives avant d’aborder le genre de la symphonie. Avec sa Symphonie n° 1, l’idée fixe (2015) – une référence à l’ « idée fixe » de la Symphonie fantastique de Berlioz – il questionne un procédé d’écriture ancestral (celui du retour d’une mélodie) pour en révéler toute sa modernité. Dans Abstract (2017), il renoue avec l’écriture soliste qui lui est chère, en confrontant le violoncelle (Marc Coppey) à l’ensemble de l’orchestre. Cette partition conçue pour le ballet chorégraphié par Jean-Christophe Maillot en avril 2018, pose avec élégance la possibilité d’une rencontre tangible entre la danse, les solistes instrumentistes et l’orchestre. Subsiste de cette dramaturgie, une musique jaillissante, sans cesse renouvelée et variée : « Bien qu’invisible et insaisissable, écrit le compositeur, ma musique est toujours liée à une perception du monde qui génère des émotions et donc du mouvement ».

DURÉE TOTALE − 75′

1. SYMPHONIE N°1, L’IDÉE FIXE, POUR ORCHESTRE 28’

ABSTRACT, POUR ORCHESTRE AVEC VIOLONCELLE PRINCIPAL 47’
2. 8’36’’
3. 7’21’’
4. 5’29’’
5. 8’40’’
6. 17’08’’